Passion des livres

Passion des livres

Tornade

Au tout début:

"Marine voulait à tout prix m'apprendre sa danse préférée, le swing de la côte Est. C'était son rêve, son unique objectif dans la vie. Elle passait son temps à me tirer par le bras ou à se placer debout devant la télé, les mains sur les hanches, avec son vernis à ongles pailleté et son tutu de petit rat rose qui frémissait.

- Allez, Jersey, viens, on va rigoler. Tu vas adorer, Jersey! Tu m'entends, Jerseeey!

Elle avait appris à danser le swing au cours de Miss Janice. Techniquement parlant, ce n'est pas un numéro de danse qu'elles étaient censées répéter, mais un soir, Janice  était d'humeur nostalgique, et elle avait mis un CD de swing avant de leur montrer les mouvements. Marine avait adoré.

 

De quoi ça parle:

C'est un jour comme un autre pour Jersey. Sa mère et sa fantasque petite soeur Marine partent pour le cours de danse. Encore à elle la corvée de préparer le dîner, étendre le linge. Et le temps est abominable, peut-être même une tornade à l'horizon. Mais Jersey n'a pas peur, elle connaît ça les tornades, elle en a déjà vu. Pour l'instant, elle savoure le calme : cette casse-pierds de Marine n'est pas là, sa mère ne peut lui faire aucun reproche. Quand tout bascule en quelques secondes : une tornade d'une violence exceptionnelle dévaste tout sur son passage, les maisons, les arbres, les routes, les gens. Réfugiée au sous-sol, Jersey est indemne à part des blessures légères. Dehors c'est une vision de cauchemar, des voisins blessés et traumatisés errent dans la rue jonchée de gravats et de débris. Et aucun appel ne passe, Jersey a beau appeler et appeler encore sur le portable de sa mère, impossible de la joindre...

 

Ce que j'en ai pensé:

Tout d'abord, je voudrais dire que ce livre est un vrai 

 


J'ai vraiment apprécié suivre Jersey dans son retour à la normale après la tempête. J'ai vraiment bien ressenti toutes les émotions par lesquelles elle passe. J'y suis passée avec elle.

Ce qui veut dire que j'ai beaucoup pleuré en lisant ce livre. J'ai aussi ressenti de l'espoir, de l'indignation, de la colère, ...

 

J'aurais aimé pouvoir prendre Jersey dans mes bras pour la consoler. C'est d'ailleurs un personnage que j'ai beaucoup aimé même si parfois elle m'a agacé. Surtout quand ces grands-parents vont lui tendre la main et qu'elle va tout d'abord les rejeter. Elle m'a agacé, oui, mais en même temps j'ai vraiment compris pourquoi elle faisait ça. Elle avait peur d'être déçue encore une fois.

 

Je ne vous raconterai pas tout mais c'est un livre que vous devez absolument lire sans avoir peur de pleurer, de sourire, d'être en colère. J'ai vraiment apprécié ma lecture même si je suis passée par tous ces sentiments.

 

Les autres personnages sont assez typiques. Le beau-père qui est complètement désespéré, le père absent qui réapparaît pour mieux enfoncé sa fille, les demi-soeurs à la cendrillon, ... Celle qui m'a vraiment déplu au plus haut point c'est Dani, "l'amie" de Jersey. J'ai trouvé qu'elle était vraiment la petite bourge qui n'avait pas eu trop de dégâts dans la tempête et du coup elle ne s'inquiète pas vraiment des autres, elle fait plutôt semblant. Cette fille m'a vraiment déplu.

 

Mais j'ai apprécié les grands-parents de Jersey, qui sont des gens très gentils, triste aussi de la mort de leur fille et qui vont tout faire pour leur petite-fille.

 

Lisez ce livre, c'est vraiment tout ce que je peux vous dire.

 

Page 99:

"Ronnie n'est rentré que le lendemain. Je jouais aux cartes sur le lit quand soudain j'ai été aveuglée. Je me suis protégé les yeux avec mes cartes en visière.

- Tu étais où?

Il a ouvert les rideaux, et le soleil de l'après-midi a inondé la pièce.

- Prends tes affaires, a-t-il simplement répondu.

Il se tenait devant mon lit, le visage creusé et mangé par une barbe de trois jours, les yeux cernés, dégageant une forte odeur d'alcool. Il n'a pas dit un mot de plus, pivotant brusquement pour s'enfermer dans la salle de bains. Je l'ai entendu sortir un gobelet en plastique et ouvrir le robinet."

 

Ma note:


 

Pourquoi j'ai lu ce livre:

La tornade ce passe à Elizabeth dans l'état du Missouri.

 

Le Missouri est un état du Midwest des Etats-Unis. Il doit son nom à la rivière Missouri qui traverse l'état. La capital de l'état est Jefferson City et les villes principales sont Kansas City et Saint-Louis.

 

Le surnom de l'état est "The show me state" ce qui signifie "L'état où l'on demande à voir" et sa devise est "Salus populi suprema lex esto" ce qui veut dire "Le bien-être du peuple sera la loi suprême.

 

Et son drapeau

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict



14/10/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres