Passion des livres

Passion des livres

Maman a tort



De quoi ça parle:

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. Il est le seul… Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé. Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Que les masques tombent. Qui est Malone ?

Ce que j'en ai pensé:

J'étais contente de retrouver un livre de Michel Bussy. En effet, j'adore cet auteur.

Et ce livre est vraiment un très bon livre de Bussy. L'idée de départ est vraiment géniale. Malone, un petit garçon de trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa maman. J'ai apprécié qu'il y ai deux histoires en parallèle. L'histoire de Malone et l'histoire d'un braquage. Et bien sûr j'ai complètement été bluffée à la fin. Je ne m'attendais pas du tout à ces révélations.

 

J'ai moins aimé l'histoire personnelle des flics chargés de l'enquête. Certains moments étaient un peu lourds pour moi.

 

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup apprécié le psy qui s'occupe de Malone. Il prend son boulot vraiment à coeur. Et puis bien sur Malone m'a beaucoup touché.

 

À lire si... Vous aimez les histoires pleines de rebondissement

 

À ne pas lire si... Vous n'aimez pas les thrillers avec des enfants

 

Citation:

"Parce que ce sont les parents qui construisent la mémoire de l’enfant ? — Oui, presque à 100 %. C’est vrai aussi pour nous, d’ailleurs. C’est ce que l’on appelle la mémoire épisodique, ou autobiographique. Notre mémoire adulte est presque intégralement constituée de souvenirs indirects. Des photos, des récits, des films. Exactement comme le principe du téléphone arabe, des souvenirs de souvenirs de souvenirs. On croit se rappeler avec précision des vacances d’il y a trente ans, de chaque jour, chaque paysage, chaque émotion, mais ce sont uniquement des images, toujours les mêmes, que nous avons sélectionnées et recomposées en fonction de critères très personnels, comme une caméra qui ne filme qu’un seul angle de vue, qu’une partie du décor. C’est la même chose pour votre premier gadin à vélo, votre premier baiser, vos cris de joie le jour des résultats du bac. Votre cerveau trie et ne retient que ce qui l’intéresse en fonction de sa subjectivité. Si vous pouviez remonter le temps et repasser le film exact du passé, vous verriez que les faits réels correspondent peu à vos souvenirs. Quel temps faisait-il ? Qu’aviez-vous fait avant, après ? Qui était là à part vous ? Rien, aucune idée, il ne vous reste que des flashs !"

Ma note:




Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict



03/02/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres