Passion des livres

Passion des livres

Le voleur de regards

 

Une vague de crimes d'une cruauté sans précédent s'abat sur Berlin. Un tueur en série s'infiltre dans les foyers en l'absence du père de famille, tue la mère, enlève l'enfant et accorde un ultimatum à la police pour le retrouver.
Passé cet ultimatum, l'enfant est assassiné. En référence à l'oeil gauche qu'il prélève sur ses victimes, les médias lui ont attribué un surnom : le Voleur de regards...
Alexander Zorbach, un ancien policier devenu journaliste, se rend sur une nouvelle scène de crime. Une mère de famille a été assassinée et son fils de 9 ans a disparu.
Alexander se retrouve pris dans l'engrenage du jeu machiavélique auquel se livre le Voleur de regards, qui veut lui faire porter le chapeau.
Zorbach a 45 heures pour retrouver l'enfant et prouver son innocence. Le compte à rebours est lancé...

 

J'adore cet auteur et j'ai lu tous ses livres. Le voleur de regards ne fait pas exception. Il y a tout ce qui fait le succès de l'auteur. L'enquête, le suspense, la partie un peu paranormale, un peu non expliquée.

 

En effet, nous ne savons pas si ce qu'on nous raconte est vrai ou imaginaire. J'adore ce suspense dans les livres de Fitzek. On ne découvre vraiment les explications qu'à la fin. Tout en ayant eu durant toute la lecture des soupçons mais souvent ce qu'on imagine n'est pas encore assez.

 

J'ai été tout de suite happée par l'histoire. Le voleur de regards est un tueur en série qui tue les mères et enferme les enfants. Et tout le livre nous fait suivre les investigations d'un ancien flic devenu journaliste pour retrouver l'enfant.

 

Pour la première fois, dans un livre de cet auteur, j'avais un gros doute (qui s'est révélé correct) sur le tueur. Appelez ça une intuition ou peut-être que je développe un don...

 

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup aimé Alex et Alina. J'ai trouvé qu'ils formaient un bon duo.

 

Et j'ai aussi beaucoup appris sur les aveugles. Je ne savais pas, par exemple, qu'il y avait différents niveaux de cécités et que certains pouvaient voir des ombres.

 

Bref, en conclusion, encore un très bon thriller de Sebastian Fitzek que je conseille énormément aux fans du genre ou à ceux qui voudraient découvrir les thrillers.

 

Maintenant, il ne me reste plus qu'à trouver le suivant 

pour avoir la suite car ce roman se termine vraiment en plein suspense...

 

"Il y a des histoires qui, telles des spirales mortelles s'enfoncent, comme munies de crochets, toujours plus loin dans la conscience de celui qui est obligé de les entendre. Je dis d'elles qu'elles sont des perpetuum mobile, des histoires qui n'ont ni commencement ni fin, car elles parlent de la mort éternelle."

 

"De temps à autre, on trouve un tel perpetuum mobile entre les deux couvertures d'un livre, ce qui permet de lui échapper en fermant l'ouvrage. Conseil que je voudrais vous donner sans attendre: arrêtez là votre lecture!"

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !



06/12/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres