Passion des livres

Passion des livres

L'innocence des bourreaux

Au tout début:

"Jo grelotte. Insupportable sensation de froid, extrême, virulent, douloureux. Comme si ses os avaient séjourné plusieurs heures dans un réfrigérateur."

 

 

De quoi ça parle:

Dans une supérette de quartier, quelques clients font leur course, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé son petit garçon de trois ans seul à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d’acheter des couches pour la nuit.

Parmi eux, un couple adultère. Parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent.

Des gens normaux, sans histoire, ou presque.

Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé.

Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s’inversent, la vie de ces hommes et femmes ordinaires bascule dans l’horreur.

Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince…

Un huis clos dont la tension psychologique grimpe jusqu'à son paroxysme. Chez Barbara Abel, pas besoin d'artifices, c'est notre quotidien à tous qui peut devenir l'enfer.

 

Ce que j'en ai pensé:

J'attendais beaucoup de ce livre car j'avais déjà lu d'autres romans de cette auteure et j'avais vraiment été captivée. Malheureusement celui-ci n'a pas été à la hauteur.

 

J'ai aimé le thriller, j'ai été surprise par beaucoup de révélation mais j'ai trouvé que certaines étaient un peu de trop. Et puis le résumé, nous laisse penser que nous allons vivre la prise d'otage de l'intérieur, que tout va rester en huis clos. Mais, et je n'ai pas trop aimé ce fait, l'histoire de départ est vite passée et on en a assez vite fini avec la prise d'otages. Et cela est dommage car je trouve que l'histoire n'aurait rien perdu en restant vraiment en huis clos. 

 

Au niveau des personnages, je les ai trouvés tous plus exécrable les uns que les autres. Je suis désolé mais l'auteur à réussi à me faire détester chacun d'eux. Ce qui fait que je n'ai pas trop été perturbée par la fin.

 

Sinon c'est un très bon livre qui se lit très vite. Même si l'histoire est parfois un peu rocambolesque, on a envie de savoir ce qui va se passer.

 

A lire si... vous aimez les histoires où tout le monde est méchant

 

A ne pas lire si... vous aimez vous attacher aux personnages

 

Page 99:

"Le braqueur perd les pédales. Il se relève, abandonnant Aline avec les mains toujours attachées dans le dos, reprend son revolver et le sac en plastique contenant l'argent et les effets personnels des clients, puis s'éloigne vers le fond du magasin, à la recherche d'une issue."

 

Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai lu ce livre dans le cadre du swap marathon de lecture 2019. En janvier le thème était "un livre avec une couverture blanche". Je vais essayer chaque mois de lire le livre reçu.

 

Ma note:


 

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict



30/01/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres